CIAMO (Coopération internationale Afrique Moyen-Orient)

  • Université Paris I
  • IMAF

Accueil

Le Master 2 professionnel « Coopération internationale Afrique Moyen-Orient » (CIAMO) est un  Master d’Histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne rattaché à l’UFR 09 d’Histoire et lié à l’Institut des Mondes Africains (IMAF).

Les candidats désirant postuler à ce Master 2 doivent le faire sur  l’application SESAME (https://sesame.univ-paris1.fr/Candidat/) entre le 11 avril et le 30 mai 2016. Le dossier complété et  accompagné des pièces demandées doit être envoyé au plus tard le 30 mai 2016 à l’adresse indiquée.

Intégré  au  Master Indifférencié Histoire de l’Afrique de Paris 1 à son entrée en vigueur à la rentrée 2014, ce M2 devient un Master à part entière à la rentrée 2016.

Consacré aux aires géographiques Afrique, Maghreb et Moyen-Orient, il vise à offrir à des étudiants avancés en sciences humaines, notamment aux historiens, une option professionnelle dans le champ de la coopération internationale publique. Une telle spécialisation pour historiens est inexistante en France.

Il est adossé à l’Institut des Mondes africains (IMAF) qui  est  un laboratoire de recherche interdisciplinaire (histoire ancienne et contemporaine, anthropologie, science politique, archéologie) dont les travaux sont reconnus en France et portent sur l’ensemble du continent africain.

Disciplines concernées :
Histoire
Anthropologie historique
Sciences politiques
Droit international
Langues

Établissements concernés :
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Laboratoire IMAF (Institut des Mondes Africains, ex-CEMAf), placé sous la tutelle du CNRS (UMR 8171), de l'IRD (UMR 243), de l'EHESS, de l'EPHE, de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de l’Université d’Aix-Marseille (AMU).

Directeur de l'IMAF : Pierre BOILLEY, Professeur d'Histoire de l'Afrique contemporaine, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - IMAF.

Coordinateur du projet : Pierre VERMEREN, Professeur d'Histoire du Monde arabo-berbère contemporain, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - IMAF.
Courriel : pierre.vermeren@univ-paris1.fr
 
Directeur du Master : Bertrand HIRSCH, Professeur d'Histoire de l'Afrique ancienne, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - IMAF.
Courriel : bertrand.hirsch@univ-paris1.fr

Mutualisation et coopération avec :
  • UFR 09 d'Histoire de Paris 1
  • Master de Relations internationales & action à l'étranger de Paris 1, dirigé par Mme Laurence BADEL
  • IMAF
  • EHESS
  • Département des Langues de Paris 1 (SGEL)
  • INALCO


Renseignements divers :


La maîtrise d'une langue orientale (arabe, berbère, turc, hébreu, persan, etc.) ou africaine étant un atout majeur pour la compréhension du monde contemporain, il est vivement conseillé aux étudiants se préparant au master CIAMO de suivre une formation linguistique assidue avant l'année du M2. Des stages d'été sont aussi proposés dans différentes institutions universitaires et culturelles. C'est un bon moyen de se préparer et de renforcer rapidement son niveau linguistique.

Les institutions suivantes proposent des stages d'arabe mais la liste n'est qu'indicative :
Institut Français du Proche-Orient (Beyrouth)
Département d'Enseignement de l'Arabe Contemporain (Le Caire)
IRMC (Tunis)
Ecole d'été euro-arabe de l'université Paris 1
Institut marocain "Qalam wa Lawh" à Rabat

Les enseignements sont répartis entre spécialistes de l'Afrique et spécialistes du Moyen-Orient. Une partie des cours est commune aux deux spécialités régionales.

Dans plusieurs domaines, les expertises proposées comptent parmi les meilleures de la place parisienne.

Les cours se déroulent au premier semestre de l'année universitaire. Ils sont répartis sur plusieurs sites entre la Sorbonne, Tolbiac et le Centre Malher (9 rue Malher, 75004 Paris).

Les évaluations proposées sont présentées lors de la réunion de rentrée en septembre.

Au second semestre, un stage de 4 à 6 mois est prévu pour chaque étudiant dans une Organisation internationale ou une ONG ou dans un service du MAE. Il se déroule dans la mesure du possible à l'étranger sur le terrain. Il donne lieu à un rapport de stage d'une cinquantaine de pages qui est présenté à un jury.

Le diplôme est délivré au début de l'année civile suivante.